Danse : Hybridités de la scène jazz

Présentation

Enseignante : Mélanie Papin

Objectifs du cours / compétences :
Appréhender les enjeux et les spécificités de la danse jazz dans la culture nord-américaine.
Identifier certaines des principales figures et oeuvres.

L’histoire de la danse jazz offre le visage d’une Amérique du nord noire et le visage d’une Amérique du nord blanche. Dans un contexte de ségrégation raciale, d’une part et de la montée en puissance de l’industrie du spectacle (fin XIXème – début XXème), d’autre part, son émergence puis son développement peuvent alors s’envisager sous l’angle de l’hybridité et de la contradiction.
A travers des analyses iconographiques, de séquences de films et de clips, d’oeuvres chorégraphiques et des études de textes, nous tenterons de cerner les « corps jazz » à l’œuvre et leurs pouvoirs d’agir politique et esthétique jusqu’à aujourd’hui.

Bibliographie :
• Collectif, Hip-Hop : du Bronx aux rues arabes, Gand, Snoeck, 2015, 12p.
• Omar FERTAT, « De la rue à la scène : hip-hop, histoire d’une “artification”. L’exemple de Farid Berki » in Horizons / Théâtre, n°12, 2018
• Vincent « Vin’S » GAUGAIN, « De l'esprit des danses hip-hop en France : corps humain VS corps social ? Petite introduction “Peace, unity, Love... Liberté, Égalité, Fraternité” », Rock Steady Crew, 2007, 34p.
• Aline LAIGNEL, La danse jazz en France de 1948 aux années 1970, mémoire de Master sous la direction d’Isabelle Launay, département Danse, université Paris 8, 2011, 98p.
• Eliane SEGUIN, Danses jazz : une poétique de la relation, Pantin, Centre national de la danse, 2017, 347p.
• Eliane SEGUIN, Histoire de la danse jazz, Paris, Chiron, 2003, 281p.