Thème artistique transversal

Présentation

Les avant-gardes artistiques au début du XXème siècle (AORAR23B)

          (Florent Miane ; Etienne Schira)

            CM – 8 séances de 1H30

            TD – 9 séances de 2H30

          

Objectifs du cours / compétences :

Permettre à l’étudiant d’identifier, d’analyser et d’articuler les différents acteurs, œuvres et problématiques majeures des grands mouvements artistiques de la fin du XIXe siècle et du début du XXe siècle.

 Évaluation :

1 dossier (30%) - 1 écrit de 2 heures (70%)

 L'art du XXème siècle témoigne d'un profond bouleversement dans le monde artistique : internationalisation des mouvements et des idées, innovation dans les supports et les pratiques, dynamisme du marché et des galeries. Ce cours s'attachera à définir les principaux courants artistiques en les rattachant à leur contexte historique, sociologique et esthétique afin d'en comprendre la signification, l'importance et la portée. Il s’agira ici de découvrir les principales ruptures artistiques de la première moitié du XXe siècle. Après un retour sur les origines de ces ruptures à la fin du XIXe siècle, nous passerons en revue les avant-gardes (cubisme, expressionnisme, abstraction…) et les principaux mouvements de l’entre-deux-guerres (surréalisme, nouvelle objectivité…). Ces connaissances vous permettront d’élaborer et de préciser vos approches et pratiques personnelles.

Compétences visées

Bibliographie :

  • Philippe DAGEN et Françoise HAMON, Histoire de l’art époque contemporaine, XIXe-XXe siècle, Paris Flammarion, 1995.
  • Jean-Louis FERRIER, L’aventure de l’art au XIXe siècle, Paris, le Chêne/Hachette, 1997.
  • Jean-Louis FERRIER, L’aventure de l’art au XXe siècle, Paris, le Chêne/Hachette, 1996.
  • Philippe COMARD (dir.) : Figure du corps, une leçon d’anatomie, Paris, ENSBA, 2010.
  • Jean CLAIR (dir.) : L’âme au corps, art et sciences, 1793-1993, RMN, Paris, 1993.
  • Michael FRIED, Contre la théâtralité, du minimalisme à la photographie contemporaine, Paris, Gallimard, 2007.
  • Rosalind KRAUSS, L'originalité de l'avant-garde et autres mythes modernistes, Paris, Macula, 1993.