Atelier 2

Présentation

(Sous la coordination de Thibault Honoré)

Les œuvres disposent d’un pouvoir critique et transgressif. Parce que les artistes n’ont jamais cessé de témoigner des événements et des conflits de leur monde contemporain, l’art, à mesure des siècles, a profondément  modifié  notre  rapport  avec  l’idée  même  de  politique.  Nous  verrons  ainsi  combien  la relation de l’art avec le politique est intimement liée. La résistance artistique définit-elle en premier lieu un geste politique ou une posture artistique ? S’agit-il pour l’artiste de transformer le monde dans lequel il vit ou  d’en  modifier  les  conditions  de  représentation  ? À  l’heure  où  les  artistes  ont  intégré  les  pensées féministes et postcoloniales, on se demandera ce qui doit être entendu par art engagé et art politique. Plus exactement,  nous  tenterons,  de  mettre  au  jour  différentes  approches  théoriques  et  artistiques  qui traduisent la complexité des identités politiques et sociales forgeant notre monde contemporain et notre société globalisée.

Bibliographie :

  • Paul ARDENNE, Un art contextuel, Flammarion, 2002.
  • Dominique BAQUÉ, Pour un nouvel art politique. De l'art contemporain au documentaire. Flammarion, 2004.
  • Stéphanie LEMOINE et Samira OUARDI, Artivisme : Art, action politique et résistance culturelle, Alternatives,
  • 2010.
  • Erwin PISCATOR, Le théâtre politique [1929], L’Arche éditeur, 1997.
  • Bertolt BRECHT, Petit organon pour le théâtre [1948], L’Arche éditeur, 1997.
  • Olivier NEVEUX, Contre le théâtre politique, La Fabrique Éditions, 2019.