De quelques voix féminines dans la réception contemporaine de l'épopée homérique

Présentation

Non citoyennes reléguées au monde domestique, certaines figures féminines de L’Iliade et de L’Odyssée sont aujourd’hui puissamment convoquées dans les littératures européennes à l’aune de changements de paradigme de la modernité et de la postmodernité (bouleversements historiques et violences extrêmes, mutations socioculturelles, féminismes). Dans le sillage de la Cassandre (1983) de la romancière est-allemande Christa Wolf, nombre d’auteurs « majorent » ces voix traditionnelles de « mineures » pour penser les catégories du féminin et du masculin, du dominant et du dominé, de la victoire et de la défaite ainsi que les questions mémorielles et testimoniales.

Lire plusLire moins

Bibliographie

Corpus considéré : en amont de Kassandra de Christa Wolf : Jean Giraudoux (La Guerre de Troie n’aura pas lieu, 1935) et Jean-Paul Sartre (Les Troyennes, 1965) ; en aval : Malika Bey Durif (Tombeau de Cassandre, 1997), Claude Pujade-Renaud (Celles qui savaient, 2000), Annie Leclerc (Toi, Pénélope, 2001), Marcus Sedgwick (The Foreshadowing, 2005).

Pour les études sur le genre et l'histoire du féminisme