Philosophie morale

Présentation

Enseignant : David JOUSSET

Sous-titre : Humanisme et philanthropie

Ce cours analyse la notion morale d’humanité (comme vertu, principe, idéal), depuis ses racines antiques (Cicéron, Jérôme), renaissantes (Dante, Pic de la Mirandole, Montaigne) jusqu’à ses problématisations contemporaines (Nietzsche, Scheler).

On s’appuiera sur l’historiographie philosophique de la notion (Niethammer, Voigt, Jaëger, Garin) et les recherches contemporaines de sa genèse conceptuelle (E. Garin, Ch. Bouriau, St. Toussaint).

Un des objectifs du cours sera d’étudier les conditions de la référence à l’humanité et à l’amour de l’humain comme critère éthique normatif (Levinas, Jonas). On précisera les termes du débat contemporain depuis Rousseau et Kant : pourquoi l'être de l'Homme (Menschheit) ne peut être pensé comme essence de l'humanité, voire comme idéal d'humanisation (Humanität) ? Ce qui revient à interroger l'absence de fondement de l'Homme, c'est-à-dire l'ambivalence de sa liberté (Schelling), source potentielle à la fois des fondamentalismes de l'Homme nouveau mais également d'une révocation et émancipation de toutes les prédéterminations. Ceci peut devenir un critère majeur de l'évaluation éthique de la politique. Dans cette perspective, on prendra quelques exemples de débat contemporain (désolation de l'Homme, transhumanisme, anthropotechnologie, eugénisme post-humaniste, etc.).

 Quelques textes d’études :

Eugenio GARIN (L’Education de l’homme moderne, Paris, Fayard, 1968)

Christophe BOURIAU (Qu’est-ce que l’humanisme ? Vrin, 2007)

Stéphane TOUSSAINT, Humanismes Antihumanismes. De Ficin à Heidegger, t.I, Humanitas et Rentabilité, Paris : Les Belles Lettres ; 2008

 Lectures conseillées :

ARENDT, La condition de l'Homme moderne

HABERMAS, Jürgen, L'Avenir de la nature humaine. Vers un eugénisme libéral ?

HEIDEGGER, Lettre sur l'Humanisme

LEVINAS, Humanisme de l’autre homme, Fata Morgana, 1972

TERESTCHENKO Michel, Un si fragile vernis d’humanité. Banalité du mal, banalité du bien (La Découverte/Poches, 2007)

Compétences visées

Apprendre à lire un texte philosophique, comprendre l’importance et les difficultés de la traduction, savoir manipuler des concepts complexes et pouvoir les rapporter au réel pour l’éclairer.

Bibliographie

Philosophie morale

ARISTOTE, Ethique à Nicomaque

CANTO-SPERBER Monique (dir.), Dictionnaire d'éthique et de philosophie morale. 4è éd., Quadrige. Paris : Presse universitaires de France ; 2004

CANTO-SPERBER Monique, OGIEN Ruwen, La philosophie morale, Puf, 2004

KANT, Fondements de la métaphysique des mœurs

NIETZSCHE, Généalogie de la morale

RICŒUR Paul, Soi-même comme un autre, Seuil 1990, réédition en poche 1996 (trois chapitres centraux sur l’éthique ; voir également les articles « éthique » dans l’encyclopaedia universalis et « éthique » in Canto-Sperber 1996)