Traduire le texte et l'image

Présentation

Mme Rodriguez :

Notre point d'ancrage est la conception de la traduction comme unité communicative, à savoir « une unité de sens, structurée et viable » (Hurtado, 1990). Cette triade engage les notions de « correspondance » et d'« équivalence » (Newmark, 1988) pour discerner le sens (par rapport à la signification ou à la signifiance, par exemple), grammaticalité, a-grammaticalité, pour ce qui est de la structure, mais aussi la dimension pragmatique du texte et de l'image, les facteurs qui les rendent viables ou non viables. Dès lors, sans négliger le travail autour du sens et de la structure, nous privilégierons les résolutions discursives de textes et images nous permettant d'observer et d'analyser les opérations de passage d'une langue à l'autre, mais aussi d'un contexte à l'autre au sein d'une même langue (approche pragmatique). Les notions d'implicite, non-dit et sous-entendu seront mobilisées dans le décodage des textes et images qui illustrent le travail, l'objectif étant de sensibiliser les étudiant-es à l'importance du facteur culturel, des enjeux spatio-temporels, aussi bien que de l'ensemble des référents qui sous-tendent la production et la réception d'un document et de ses traductions.

Les techniques propres à la traduction contrastive (documents en regard) seront systématiquement appliquées dans le travail d'analyse.

Les supports choisis :

Textes littéraires contemporains : « Laide et méchante. La traduction espagnole de la Théorie de la vilaine petite fille d'Hubert Haddad (2014). »

« De quelques amputations du Quichotte en France. »

Image publicitaire fixe et texte publicitaire (« Je suis rousse. Et alors ? ». Quelques notes sur la culture de la bière et du vin. Étude comparative d'images publicitaires dans le monde hispanique et dans la francophonie)

Image picturale (le baroque américain au service du discours féministe : Ana de Orbegoso, Vírgenes urbanas). Transferts, adaptations, détournements.

Toute réflexion théorique émanera d'une démarche d'interaction, suscitée par les travaux pratiques proposés.

Les documents servant de support à ce séminaire seront fournis par l'enseignante.

Bibliographie

-Armstrong, N. 2005. « Translation, Linguistic, Culture. Topics ». In Translation. Multilingual Matters.

-Campos Plaza, N, Ortega Arjonilla,E. 2005. Panorama de lingüística y traductología. Aplicaciones a los ámbitos de enseñanza del francés lengua extranjera y de la traducción (francés-español),  al español, Granada, éd. Atrio.

-Chesterman, A. 1998. Contrastive Functional Analysis, Benjamins Translation Library, John Benjamins, Amsterdam.

-Ducrot, O. 1984. Le dire et le dit. Paris, Minuit.

-Enobong, J. I. 2010. « Etude des conceptions théoriques de deux traductologues anglophones, Peter Newmark et Eugene Nida, à la lumière de la théorie interprétative de la traduction ». Linguistique. Université de la Sorbonne nouvelle, Paris III. Francais. <NNT : 2010PA030161>. <tel-00915762> (document HAL)

-Hoey, M., Houghton, D. 1998. « Contrastive analysis and translation », In: Encyclopedia ofTranslations Studies, Routledge.

-Hurtado Albir, A.1990. La notion de fidélité en traduction, Paris, Didier.

-Newmark, P. 1988. The Handbook of Translation, Prentice Hall Int. Hertfordshire.

-Rabadán, R. 1991. Equivalencia y Traducción. Universidad de León.

-Rabadán, R. 2000. Traducción y censura inglés-español (1939-1985), Universidad de León.-Tricas Peckler, M. 2010, « Lingüística contrastiva y traducción. Aproximaciones interculturales », Synergie, Espagne, n° 3, p. 13-22.