Le sens des images

Présentation

Le sens des images

Les grands théoriciens (12h) : Souquet 3h, Montoya 3h, Agosto 3h, Manfredi 3h

Photographie : 6h Agosto 

Cinéma : 6h Le Corff 

Sémiologie de l’image fixe : 3h Manfredi

Peinture et caricature  3h MontoyaM 3

Théories de l’adaptation : 1x 3h C. Montoya / 1x 3h Machinal

Les grands théoriciens (Souquet, Montoya, Agosto, Manfredi) 12h

 

« Art et esthétique selon Clement Greenberg : nouvelles images, nouveaux regards » (Agosto 3h)

 

Ce cours présente les évolutions artistiques de la seconde moitié du XXe siècle, à la lumière de la critique formaliste de Clement Greenberg, dont les théories controversées sur la peinture moderniste et sur l’abstraction picturale et post-picturale ont marqué l’histoire de l’art et la pensée sur l’art moderne et contemporain.

 

-------------------------

-Clement Greenberg, Art and Culture, Beacon Press, 1971

-Clement Greenberg, Art et Culture, Macula, 1988 (2000).

 

« Les grands théoriciens » - « Jacques Rancière », 3h C. Manfredi

Ce séminaire portera sur l’œuvre du philosophe français Jacques Rancière (1940-) et plus particulièrement sur sa théorie du lien entre expérience esthétique et expérience politique. Nous réfléchirons sur sa définition du « politique » à partir d’une sélection de textes tirés des ouvrages ci-dessous.

Bibliographie :

Le Destin des images, La Fabrique, 2003

Le Partage du sensible, La Fabrique, 2000

Le Spectateur émancipé, La Fabrique, 2008

 

• Marie-Christine Agosto (3h) : « « Art et esthétique selon Clement Greenberg : nouvelles images, nouveaux regards » 

Ce cours présente les évolutions artistiques de la seconde moitié du XXe siècle, à la lumière de la critique formaliste de Clement Greenberg, dont les théories controversées sur la peinture moderniste et sur l’abstraction picturale et post-picturale ont marqué l’histoire de l’art et la pensée sur l’art moderne et contemporain.

 

-------------------------

-Clement Greenberg, Art and Culture, Beacon Press, 1971

-Clement Greenberg, Art et Culture, Macula, 1988 (2000).

 

• Marie-Christine Agosto (6h) : « Réflexions sur la photographie » :

Ce cours vise à encadrer une réflexion épistémologique et conceptuelle sur l’image photographique, ses pratiques et son exploitation. On s’interrogera notamment sur : son statut d’œuvre d’art et son rapport avec les autres arts, ses codes sémiotiques, son utilisation comme arme politique, la frontière entre photographie documentaire et photographie artistique. On examinera son évolution générique : du réalisme photographique, qui revendique une pseudo-vérité, à la mise en scène photographique, qui transforme cet art en performance. En s’appuyant sur quelques théoriciens majeurs de l’image (Walter Benjamin, Georges Didi-Huberman, Roland Barthes, Susan Sontag), on mènera une réflexion éthique et esthétique sur la pratique photographique, tant du point de vue de sa production que de sa réception. 

-----------------

- Roland Barthes, La Chambre claire. Notes sur la photographie. Paris, Gallimard, 1980.

- Walter Benjamin, « L’œuvre d’art à l’époque de sa reproduction mécanisée » (1936), Ecrits français. Paris, Gallimard, 1991.

- Georges Didi-Huberman, Devant l’image: questions posées aux fins d’une histoire de l’art. Paris, Editions de Minuit, 1990.

- Miles Orvell, American Photography. Oxford: Oxford University Press, 2003.

- Susan Sontag, Sur la photographie. Paris, Editions Christian Bourgois, 1973.

 

• Isabelle Le Corff (6h) - Cinéma

 e cours a pour objectif de donner les repères essentiels des grands mouvements de l’histoire du cinéma dans le monde, des origines à nos jours. À partir d’exemples clés, il s’agira de comprendre l’évolution des techniques, des courants, des genres et des styles nationaux ainsi que les questions majeures posées par le cinéma.

 Bibliographie :

Altman Rick, Silent Film Sound, New York, Columbia University Press, 2004

Barnier Martin, Jullier Laurent, Une brève histoire du cinéma (1895-2015), Paris, Pluriel, 2017.

Bordwell david, Thompson Kristin, L’art du film, une introduction. De Boeck Université, 1999

Cook David.A, A History of Narrative Film, New York, Norton, 1990

Gaudreault André, Cinéma et attraction. Pour une nouvelle histoire du cinématographe. Paris, CNRS Éditions, 2008.

 

- « Sémiologie de l’image fixe » - 3h C. Manfredi

Contenu :

Sensibilisation aux questions liées à la composition d’une image fixe : en peinture et en photographie, comment les lignes de force, perspectives, jeux d’ombre et de lumière (etc) participent-ils d’une production de sens et d’une construction sociale ? S’agit-il de capter ou de faire, de présenter ou de représenter ? En se reposant sur les approches critiques de l’image fixe et sur les jeux d’inter-iconicité, on se penchera entre autres sur des photographies de presse à vocation documentaire et/ou artistique empruntées au monde anglophone et/ou hispanophone.

Bibliographie sommaire :

Martine Joly, Introduction à l'analyse de l'image (3e édition), Armand Colin, 2015

Roland Barthes, La Chambre claire : Note sur la photographie, Gallimard, 1980

 

- Peinture et caricature (Montoya 3)

On définit ordinairement la caricature comme l’utilisation de procédés stylistiques qui consistent essentiellement à déformer le trait humain. Pourtant nombre de peintres, considérés comme tels et non comme caricaturistes, ont produit des œuvres qui déforment, torturent le trait, grossissant celui-ci, rendant grotesque celui-là, etc. Les noms sont connus : Léonard de Vinci, Jérôme Bosch, Franz Halls, les frères Téniers, Goya, Dali, Picasso, et un long etc…

Ce cours essaiera de réfléchir sur la spécificité de la caricature par rapport à la peinture et/ou à considérer qu’il n’y a, en fait, pas de « hiérarchisation » possible entre l’une et l’autre parce qu’il ne s’agirait en fait que d’une approche stylistique de la réalité au même titre que nous avons des peintres réalistes académiques et des peintres impressionnistes par exemple. Pourtant, en son temps la peinture impressionniste fut considérée comme de la « sous-peinture » par rapport aux « pompiers ». Les critères d’appréciation ont heureusement changé depuis….

 Bibliographie :

 Voir le site Ridiculosa-Eiris : www.eiris.eu/

 

- Théories de l’adaptation (3h Montoya C/3h Machinal)

Machinal H. : 3h

A partir de l’exemple de l’adaptation de la fiction holmesienne par Moffat et Gatiss dans la série de la BBC Sherlock, nous développerons les théories de Linda Hutcheon sur l’adaptation en mentionnant ses points de convergence et de divergence avec les approches de Stam ou Jeanelle.

 Bibliographie

Linda Hutcheon, A Theory of Adaptation, NY & London, Routledge, 2006

Christophe Gelly, « The Hound of the Baskervilles Revisited : Adaptation in Context », http://oscholars-oscholars.com/special-issues/doyle/

Jean-Louis Jeannelle, « Rouvrir le débat sur l'adaptation : Kamilla Elliott et les rapports entre le roman et le cinéma », http://www.fabula.org/lodel/acta/document.php?id=5632

Denis Mellier, « L'impossibilité filmique de l'énigme policière », in G. Ménégaldo & D. Sipière (eds.), Les récits policiers au cinéma, La Licorne, Hors série – Colloque VIII, Poitiers, 1999

Marie Claire Ropars-Wuilleumier, Ecraniques. le film du texte, Lille, Presses Universitaires de Lille, 1990

Robert Stam, Literature and Film : a Guide to the Theory and Practice of Adaptation, Blackwell, 2005

Modalités de contrôle des connaissances

Session 1 ou session unique - Contrôle de connaissances

Nature de l'enseignementModalitéNatureDurée (min.)NombreCoefficientRemarques

Session 2 : Contrôle de connaissances

Nature de l'enseignementModalitéNatureDurée (min.)NombreCoefficientRemarques