Master BiologieParcours Sciences halieutiques et aquacoles

Présentation

Objectifs

La spécialité de ce master forme de futurs scientifiques dans l’optique d’une gestion écosystémique des ressources vivantes et des milieux marins.

Ils disposent d’une expertise de haut niveau dans leurs domaines scientifiques de référence pour conduire des diagnostics et agir de manière pertinente dans des situations et des systèmes complexes, tant sur le plan scientifique que sur le plan des méthodes à utiliser et de la diversité des interactions à prendre en compte.

 

Ils se situent au niveau de la recherche scientifique mais sont aussi en capacité d’en traduire les acquis en situation de conseil et d'accompagnement de projet. Ils mettent en place des techniques pertinentes et innovantes dans des environnements complexes pour agir sur les territoires et les milieux en fonction de l'analyse du contexte et de la demande. Ils conduisent des travaux d'expérimentation.

 

Admission inscription

Conditions d'accès

Bac+3 en Master 1, Bac+4 en Master 2 ou sur validation des acquis de l’expérience (VAE).

Candidature

En Master 1 : recrutement sur dossier de candidature de l'UBO

Candidature

En Master 2 : recrutement sur dossier de candidature de l'Agrocampus-Ouest

Candidature

 

Programme

M1

semestre 7 Biologie SHA

Enjeux et problématiques des sciences de la mer et du littoral (conférences 2 jours )2 crédits3h
Scientific communication2 crédits24h
Techniques d'expression et recherche documentaire2 crédits12h
Biologie des populations aquatiques5 crédits60h
Ecologie des systèmes marins5 crédits60h
Ecophysiologie des organismes marins5 crédits60h
Introduction à la chimie marine5 crédits48h
Traitement des données biologiques5 crédits48h

semestre 8 Biologie SHA

Stage (2 mois)10 crédits
Océanographie physique4 crédits36h
Technique de recherche d'emploi2 crédits12h
Scientific communication 22 crédits24h
Connaissance du monde du travail3 crédits12h
Options semestre 8 Biologie SHA (3 choisies parmi 3 groupes d'options)
Option 1
1 option(s) au choix parmi 3
Ecologie microbienne marine3 crédits48h
Ecotoxicologie3 crédits48h
Dynamique des populations et gestion des pêches3 crédits48h
Option 2
1 option(s) au choix parmi 3
Ressources vivantes marines3 crédits48h
Biodiversité3 crédits48h
Biogéochimie et écologie des milieux polaires5 crédits48h
Option 3
1 option(s) au choix parmi 3
Chimie des écosystèmes marins5 crédits48h
Ecologie chimique des organismes marins3 crédits48h
Observatoire3 crédits48h
Option facultative
1 Option
Université Flottante3 crédits24h

M2

semestre 9 Biologie SHA

Langues et mise en situation professionnelle6 crédits
Sciences halieutiques et aquacoles10 crédits150h
Options semestre 9 Biologie SHA
2 option(s) au choix parmi 5
Ressources halieutiques et gestion des stocks6 crédits80h
Aquaculture6 crédits80h
Modélisation halieutique8 crédits120h
Gestion des pêches et espaces côtiers8 crédits120h
Valorisation des produits aquacoles8 crédits120h

semestre 10 Biologie SHA

Stage30 crédits

Stage

Stage

  • En M1 : stage obligatoire de 2 mois au semestre 8
  • En M2 : stage obligatoire de 5 mois au semestre 10

Stage obligatoire (Semestre 8)

  • Durée : 8 semaines

Stage obligatoire (Semestre 10)

  • Durée : 20 semaines

Plus d'information sur le Guides des stages et de l'alternance

Et après ?

Poursuite d'études

Accès possible en doctorat.

Insertion professionnelle

Ce professionnel peut exercer dans le secteur de la recherche et dans la filière halieutique.

 

Il peut pratiquer sa profession dans les organismes de recherche scientifique en France (Universités, IFREMER, IRD, MNHN, CNRS, Cémagref) et à l’étranger, ainsi que dans les structures professionnelles ou les administrations en charge de la gestion des ressources aquatiques/de l’encadrement du domaine des pêches (ONEMA, direction des pêches et des élevages marins, DIREN, agences des aires marines protégées).

 

Il peut exercer les emplois de :

  • Conseiller scientifique, Ingénieur d’études,
  • Chercheur/Chargé de recherche,
  • Enseignant-chercheur (après concours).

Voir les enquêtes de l'Observatoire de l'UBO