Ethnologie 1

Présentation

 

Enseignant : Sergio Dalla Bernardina

La crise des représentations I

 Contre feu : « feu allumé pour arrêter un incendie en créant un espace vide ».

             En reprenant à son compte le titre d’une célèbre étude de Sigmund Freud, James Clifford a appelé Malaise dans la culture son ouvrage consacré à la représentation de l’altérité dans un contexte post et néo-colonial*. C’est le malaise de l’anthropologie contemporaine  confrontée à sa propre histoire.

            Cette discipline relativement récente  a beau se retrancher derrière un langage codé et parfois ésotérique :  concurrencée par les sciences  « dures » d’un côté, par le sens commun de l’autre (un sens commun de plus en plus désinhibé) elle a du mal, aujourd’hui,  à assurer sa légitimité.  Elle peut nier cette évidence et continuer à livrer ses recettes méthodologiques (« Combien d’informateurs dois-je rencontrer? », « Combien de mois dois-je passer sur le terrain ? », « Faut-il préférer le questionnaire directif ou le semi-directif ? »). Elle peut aussi  assumer cette remise en cause et  transformer le malaise qui la traverse en objet d’étude.

            Le cours passera en revue les principales critiques (épistémologiques, politiques, morales) adressées à l’anthropologie en particulier et aux sciences humaines en général.

 *James Clifford, Malaise dans la culture. L’ethnographie, la littérature et l’art au XXe siècle, Paris, École nationale supérieure des Beaux-Arts, 1996.