Master mention Etudes sur le GenreParcours Discriminations

Présentation

Objectifs

Le master Etudes sur le genre proposé par l’Université d’Angers est co-accrédité avec les Universités de Bretagne Occidentale, du Maine, de Nantes et de Rennes 2. Entièrement proposé en enseignement à distance, il se compose de deux parcours après un tronc commun en M1 (ouverture en 2017) : le parcours Corps et biopolitique (ouverture en 2018) s’adresse surtout aux étudiant-e-s qui souhaitent poursuivre des recherches doctorales ; le parcours Discriminations (ouverture en 2019) est destiné aux étudiant-e-s visant une insertion professionnelle immédiate hors parcours doctoral.

Le master Études sur le genre propose une formation pluridisciplinaire (histoire, sociologie, droit, études cinématographiques, littérature…) réalisée par des spécialistes de ces questions. Il permet d’acquérir des connaissances théoriques sur le genre et les méthodologies des sciences humaines et sociales par le biais d’une formation à distance interactive (cours scénarisés, vidéos et cours audio, classes virtuelles…). Il donne lieu à la rédaction d’un mémoire de recherche et d’un rapport d’un stage.

 

Admission inscription

Conditions d'accès

Candidature

Télécharger le fichier «dossier de candidature 2017-2018 M1 Etudes sur le genre-2-1.doc» (120.5 KB)

Le dossier est à renvoyer à l'adresse suivante même pour une candidature à l'Université de Brest :

 UFR Lettres, Langues, Sciences Humaines
à l'attention de Mme DECHAUX
Bureau 26
Master 1 Études sur le genre
11 boulevard Lavoisier
49045 ANGERS Cedex

Examen du dossier
CV détaillé et lettre de motivation
1) résultats en L3
2) Intérêt pour le genre et les SHS dans le parcours
3 )Projet de recherche M1
4) Adéquation avec le projet professionnel

Stage

Stage

En M1, stage obligatoire de 2 à 4 semaines sur l'année

  • Commentaire sur la durée :

    Ce stage sera validé par un rapport de stage. Le stage, dédié à la découverte des milieux universitaires et socio-professionnels en rapport avec le genre, familiarisera les étudiant-e-s avec les métiers de la recherche d’une part, et les métiers de l’égalité d’autre part.

    En M2 parcours Discriminations, un stage de 4 à 6 mois obligatoire permettra la mise en pratique des compétences acquises pendant la formation et donnera lieu à la rédaction d’un mémoire professionnel et à une soutenance.


Plus d'information sur le Guides des stages et de l'alternance

Et après ?

Poursuite d'études

Le parcours type Discriminations est destiné aux étudiant-e-s visant une insertion professionnelle immédiate, car il permet d’acquérir des connaissances théoriques et thématiques sur le genre ainsi que des compétences spécifiques menant aux métiers incluant le développement d’actions ou de politiques liées à l’égalité hommes/femmes et à la lutte contre les discriminations.

Insertion professionnelle

Informateur/informatrice sur les droits des femmes et l’égalité professionnelle ; formateur/rice en égalité/études sur le genre ; chargé.e de mission égalité en entreprise, en collectivités territoriales, services de l’État ; chargé.e de mi ssion droits des femmes ; conseiller/ère référent.e en droits des femmes ; emplois dans les industries culturelles et créatives…

Voir les enquêtes de l'Observatoire de l'UBO

Les + de la formation

Des enseignements en langue anglaise seront l’occasion de former les étudiant-e-s en anglais tout en travaillant sur les textes théoriques fondamentaux anglophones. Il s’agira également d’appréhender la construction sociale et symbolique du genre à travers des séries et des films anglophones.

Environnement pédagogique

Le master Etudes sur le genre s’adresse aussi bien aux étudiant-e-s français qu’étranger-e-s, il est proposé en formation initiale et en formation continue (reprise d’études et validation de compétences

Aide à la réussite

La formation mobilise les nouveaux outils pédagogiques numériques et est suivie à distance, en dehors de certains ateliers méthodologiques conçus pour permettre une appropriation des concepts par des pratiques innovantes (performances de genre, creative writing, etc.) programmés lors du regroupement des étudiant-e-s en début d’année. Des moments de rencontre (journées de rentrée, classes virtuelles…) permettront de créer une dynamique collective et de renforcer les liens entre enseignant-e-s et étudiant-e-s.

Vie étudiante

Chiffres clés :

  • 60 étudiant-e-s inscrit-e-s en 1ère année
  • 120 étudiant-e-s inscrit-e-s dans les 2 années
  • 25h d’enseignement hebdomadaire en moyenne