Master Réseaux et TélécommunicationsParcours Electronique RadioFréquence et Télécommunications

Présentation

Objectifs

Ce parcours offre des possibilités d’insertion professionnelle immédiate après le diplôme de Master ainsi que des poursuites en doctorat.

Pour les diplômés qui choisissent une insertion professionnelle immédiate, les emplois occupés sont assez divers. Pour la plupart, il s'agit d’emplois d’ingénieurs spécialisés dans le domaine des télécommunications. A titre d’exemples, nous pouvons citer : Ingénieur dans le secteur de l'électronique haute fréquence, ingénieur concepteur de systèmes communicants fonctionnant à des fréquences radios ou hyperfréquences, ingénieur en radiofréquence, électronique, tests & mesures, radiodiffusion, ...

Pour ceux qui choisissent de poursuivre en doctorat, ils peuvent aussi postuler sur des emplois d’enseignant-chercheur ou d'ingénieur de recherche à l’issue de leur doctorat.

Le label CMI (Cursus Master en Ingénierie) constitue une forte plus-value pour les étudiants qui l’obtiennent et leur donne plus de facilités pour une sélection en thèse mais aussi pour leur intégration rapide dans le milieu professionnel.

Compétences acquises

Le titulaire du Master Télécommunications est un professionnel qui peut être chargé de concevoir et de finaliser de nouveaux produits et de nouvelles technologies ou de faire évoluer ceux et celles déjà existants. Il peut étudier la faisabilité de projets et élaborer des propositions techniques et technologiques, concevoir des solutions ou des évolutions technologiques en étudiant les caractéristiques et contraintes du projet, réaliser des tests et essais, analyser les résultats et déterminer les stratégies à adopter. Il peut être amené à superviser et coordonner un projet voire une équipe.

Son domaine de prédilection concerne les télécommunications avec des spécificités en lien direct avec le parcours choisi.

Plus particulièrement, le titulaire du Master Télécommunications parcours ET est capable de 
• Concevoir et intégrer des Front End radio pour la mise en œuvre des systèmes de télécommunications hyperfréquences ;
• Caractériser des technologies et systèmes de télécommunications radio et hyperfréquences ;
• Caractériser des technologies et systèmes communicants ;
• Dimensionner des liaisons et des réseaux sans fils au niveau terrestre, spatial et maritime ;
• Conceptualiser et réaliser la gestion globale d’un projet...

Admission inscription

Conditions d'accès

Le Master s'adresse préférentiellement aux étudiants titulaires d’une licence du domaine de l’électronique et plus généralement d’une licence du domaine de formation "Sciences, Technologies, Santé".

L’accès à cette formation est également possible par le biais de la formation continue suivant les différents dispositifs de validation des acquis (VAE, VAPP 85 et VES).

Candidature

Le nombre de places étant limité à 20 étudiants par parcours et par année, l’admission en 1ère année de master se fait sur sélection à partir de dossiers de candidature.

Modalités de recrutement :

Dossier, CV, lettre de motivation, copie des diplômes et relevé de notes (années postbac) + entretien

Programme

M1

Semestre 7

Systèmes de télécommunications4 crédits48h
DSP 3 crédits36h
Dispositifs passifs hyperfréquences 12 crédits24h
Propagation guidée2 crédits24h
Composants rayonnants2 crédits24h
Matériaux pour les hypers 13 crédits36h
Optoélectronique2 crédits24h
Outils de CAO pour les hyperfréquences 13 crédits36h
Technologies 1 : aspects théoriques3 crédits36h
Préparation à la vie professionnelle6 crédits70h
Anglais3 crédits24h
Communication-Entreprise
Entreprise22h
Communication24h
S7 ET Complément CMI6 crédits
Préparation Vie professionnelle complément CMI1 crédits
Systèmes de télécommunications complément CMI1 crédits
Dispositifs passifs hyperfréquences complément CMI1 crédits
Propagation guidée complément CMI1 crédits
Composants rayonnants complément CMI1 crédits
Matériaux pour les hyperfréquences complément CMI1 crédits

Semestre 8

Théorie de l'information et introduction aux Communications numériques4 crédits48h
Pratique des composants hypers et optoélectronique4 crédits48h
Systèmes et architectures 13 crédits36h
Outils de CAO pour les hyperfréquences 23 crédits36h
Technologies 2 : réalisations et mesures de dispositifs hyperfréquences4 crédits40h
Bureau d'études M1ET6 crédits80h
Préparation à la vie professionnelle6 crédits66h
Anglais3 crédits24h
Communication-Entreprise
Entreprise18h
Communication24h
S8 ET Complément CMI6 crédits
Stage de spécialisation M1 CMI6 crédits

M2

Semestre 9

Antennes et capteurs / CEM3 crédits36h
Méthodes de modélisation et d'optimisation pour les hyperfréquences2 crédits24h
Matériaux pour les hypers 23 crédits36h
Dispositifs passifs hyperfréquences 23 crédits36h
Dispositifs actifs pour les hyperfréquences3 crédits36h
Dispositifs optoélectroniques3 crédits36h
Communications en milieu maritime et sous-marine3 crédits36h
Filtrage Hyperfréquence & Séminaires4 crédits48h
Préparation à la vie professionnelle6 crédits66h
Anglais3 crédits24h
Communication - Entreprise3 crédits42h
S9 M2ET Complément CMI6 crédits

Semestre 10

S10_STS_PII : Propriété industrielle et intellectuelle1 crédits11h
Projet annuel intégrateur M2ET4 crédits80h
Stage en entreprise ou laboratoire M2ET (4 à 6 mois)24 crédits
S10 M2ET Complément CMI6 crédits
Management de projet innovant2 crédits

Stage ou alternance

Alternance

Type de contrat : Contrat de professionnalisation

L'alternance est réalisée au cours de la 2ème année du Master.

Stage

Un stage de longue durée en fin de 2ème année (4 à 6 mois à partir du mois de mars) permet de compléter les enseignements théoriques et pratiques dispensés lors des 2 années du master. Ce stage s’effectue préférentiellement au sein d’une entreprise ou d'un laboratoire de recherche dont le secteur d'activités est lié aux enseignements dispensés. Il donne lieu à la rédaction d’un mémoire et à une soutenance devant un jury composé d’universitaires intervenant dans le Master et des professionnels de l’entreprise ou du laboratoire concerné. Un membre de l’équipe pédagogique fait office de tuteur. Il est chargé des relations avec l’étudiant et l’entreprise ou le laboratoire. Ce stage peut également être effectué à l’étranger.

Dans le cas où le stage se déroule en France, une visite est effectuée sur les lieux de celui-ci dans la mesure du possible. Le cas échéant des conférences téléphoniques sont organisées.

Stage obligatoire longue durée (4 à 6 mois)

  • Type de stage : Mission
  • Début du stage : Mars
  • Durée : 16 semaines
  • Commentaire sur la durée :

    La durée du stage est de 4 mois minimum à 6 mois maximum (soit 16 semaines minimum).


Plus d'information sur le Guides des stages et de l'alternance

Et après ?

Poursuite d'études

Ce parcours est indifférencié (recherche et professionnel) et est construit de sorte que les diplômés du Master Télécommunications puissent s’insérer directement dans le monde professionnel ou, pour ceux qui se destinent aux métiers de la recherche, poursuivre leurs études pour préparer un doctorat.
Par exemple, une partie des projets est orientée sur des problématiques d'entreprises du secteur, alors qu’une autre partie est orientée vers la recherche. Durant la totalité de son parcours, l’étudiant a ainsi l’occasion d’être confronté aux deux problématiques.

Chaque année, les différentes équipes de recherche du Laboratoire Lab-STICC UMR CNRS 6285 proposent des sujets de thèse financés et accessibles aux diplômés de nos Masters.

Accès possible à certaines formations en double compétence.

Insertion professionnelle

Pour les diplômés qui choisissent une insertion professionnelle immédiate, les emplois occupés sont assez divers. Pour la plupart, il s'agit d’emplois d’ingénieurs spécialisés dans le domaine des télécommunications ou des systèmes communicants. Il est expert dans les domaines des systèmes communicants, des systèmes électroniques embarqués haute fréquence ou des télécommunications.

A titre d’exemples, nous pouvons citer pour le parcours ET : ingénieur dans le secteur de l'électronique haute fréquence, ingénieur concepteur de systèmes communicants fonctionnant à des fréquences radios ou hyperfréquences, ingénieur en radiofréquence, électronique, tests & mesures, radiodiffusion, ...

Voir les enquêtes de l'Observatoire de l'UBO

Les + de la formation

Environnement pédagogique

La formation dispose de plusieurs salles de travaux pratiques très bien équipées. L'accent est mis sur les projets et l'autonomie des étudiants. La formation est soutenue par un laboratoire leader dans le domaine des télécommunications (Lab-STICC UMR CNRS 6285), ce qui est l'assurance pour l'étudiant de profiter d'enseignements dispensés par des enseignants-chercheurs au fait des dernières technologies, ainsi que de possibilités de stages et de thèses. Des ingénieurs issus du monde de l'entreprise ainsi que des enseignants des écoles d'ingénieurs co-accréditées ou partenaires interviennent également dans la formation afin d'apporter un éclairage complémentaire.

Aide à la réussite

Les promotions par parcours sont à taille humaine (pas plus d'une vingtaine d'étudiants), ce qui facilite les échanges avec les professeurs et permet aux étudiants de bénéficier d’un meilleur encadrement.