Master PhysiqueParcours Hydrodynamique navale

Présentation

Présentation

La première année offre un tronc commun important d'environ 350h en Mécanique, en Analyse numérique /Mathématiques appliquées et en Traitement du signal (et environ 150h en langues, CMT et CTRE) mais à la différence de la précédente habilitation, un parcours correspondant à chacune des spécialités d’environ 250 h est introduit dès cette première année. Parallèlement les savoirs méthodologiques « applications » inhérents à chaque parcours sont augmentés car plus aisément commercialisables sur le marché du travail.

 

Du point de vue pédagogique, nous allons intensifier la demande de travail chez soi des étudiants (le « home work » anglo-saxon). Pour les cours d’initiation ce travail personnel prendra la forme de devoirs à faire chez soi et qui seront corrigés. Pour les cours plus avancés, ce seront des projets qui seront réalisés en binômes pour les plus importants et qui permettront de développer une familiarité avec les outils méthodologiques mis à disposition dans le master. Ces travaux seront évalués et intégrés dans la note « contrôle continu ».

 

Normalement les étudiants seront admis dans la mention Physique marine en ayant choisi leur spécialité dès l’entrée en 1ère année (semestre 7). Ceci ne sera pas possible pour tous les étudiants et des passerelles seront créées pour pouvoir éventuellement changer de spécialité à l’entrée du semestre 8.

  • Un recrutement à l'international d'étudiants francophones et non francophones. La presque totalité des cours sera donc donnée en anglais. Les examens seront cependant dans la langue de votre choix. Vous souhaitez améliorer votre anglais par la pratique? Aucun niveau d'anglais n'est exigé. C'est à vous de savoir si vous vous sentez capable de suivre une formation tout en anglais. Pour les cours en anglais, un poly en français sera distribué.

Objectifs

Objectifs scientifiques :

L’objectif de la mention est double : d’abord donner les bases de la connaissance du domaine selon chaque spécialité, Physique de l’Océan et Climat, Géophysique Marine, Hydrodynamique Navale et en parallèle renforcer la formation sur les outils et méthodes mises en œuvre dans les métiers sur lesquels débouchent ces spécialités. Le deuxième aspect a fait l’objet d’une réflexion particulière en 2010 afin de mettre en exergue les méthodes que devrait maîtriser chaque étudiant à l’issue de son master. Le premier volet « connaissances » est développé pour chacune des trois spécialités dès le Master 1ère année et représente à peu près la moitié du contenu pédagogique. Le deuxième volet « outils » est dévolu aux méthodes « mathématiques appliquées », « traitement de données » et « modélisation numérique ». Il est mutualisé entre les trois spécialités.

L’objectif affirmé de la mention Physique Marine est double (i) former à la recherche et (ii) fournir également des bases méthodologiques solides de type Physique de l’Ingénieur pour ceux qui arrêteront leurs études à la fin du master.

 

 

Objectifs professionnels:

 

La demande de nos diplômés par les industriels et les laboratoires tant en Sciences de l’ingénieur qu’en Sciences de l’Univers croît régulièrement pour au moins trois raisons : les préoccupations croissantes sur l’état physico-chimique de la planète et du climat, la gestion des ressources de l’environnement marin et les applications navales liées à la Défense, trois domaines dans l’étude desquels Brest s’est taillé une solide réputation.

Les objectifs professionnels découlent directement de nos objectifs scientifiques. Il y a donc deux types d’orientation professionnelle à l’issue du master, la poursuite en doctorat ou l’intégration dans le monde industriel.

 

Compétences acquises

Compétences ou capacités évaluées

Le titulaire de ce diplôme devra savoir appliquer les connaissances acquises à des problèmes spécifiques.

Admission inscription

Conditions d'accès

Candidature

  • En Master 1 : recrutement sur dossier de candidature Dossier de candidature, CV, lettre de motivation, diplôme, détails des notes (L1,L2, L3) annexe au diplôme si existante
  • En Master 2 : recrutement sur dossier de candidature

Candidature en M1

Candidature en M2

Programme

M1

Semestre 7 Physique HN

Fluides 15 crédits50h
Mathématiques Appliquées 13 crédits32h
Modélisation numérique 13 crédits30h
Analyse de données 1 - Data Analysis 14 crédits38h
Programmation scientifique2 crédits20h
Inter SML2 crédits20h
Anglais S7 Physique2 crédits20h
Bases en architecture et ingénierie navales 13 crédits38h
Introduction hydrodynamique navale 15 crédits60h

Semestre 8 PM HN

Fluides 25 crédits47h
Mathématiques appliquées 23 crédits33h
Modélisation numérique 22 crédits20h
Analyse de données 24 crédits38h
Anglais3 crédits22h
Oral scientifique2 crédits17h
Formation biblio & projet individuel2 crédits17h
Bases en architecture et ingénierie navales 23 crédits48h
Introduction à l'hydrodynamique navale 24 crédits72h
Projets Architecture et hydrodynamique navale3 crédits64h

M2

Semestre 9 PM HN

Semestre 10 PM HN

Stage

Stage

Le projet II en S8 fera office de stage de Master I. Le projet démarrera en Janvier et se poursuivra jusque fin Juin.

 

Le stage de 6 mois sera organisé en 2ème année (S10) de Mars à Septembre.

 

Il sera possible de partir dans des laboratoires à l’étranger et ces stages seront alors suivis par un enseignant référent. Les résultats du stage sont présentés la 1ère quinzaine de septembre sous deux formes : un mémoire écrit et une présentation orale. Le stage sera évalué par le jury de la spécialité.

Stage (Projet 2 - Semestre 8)


    Stage obligatoire (Master 2)

    • Durée : 24 semaines

    Plus d'information sur le Guides des stages

    Et après ?

    Insertion professionnelle

    Ce professionnel peut exercer dans les secteurs public et privé dans les domaines suivants :

    • génie naval ;
    • environnement ;
    • génie offshore ;
    • pétrolier ;
    • applications industrielles.

     

     

    Il peut exercer les emplois suivants :

     

    • Chargé d’études recherche et développement
    • Chercheur (après une thèse)
    • Enseignant-chercheur (après une thèse)

    Voir les enquêtes de l'Observatoire de l'UBO

     

    Voir les enquêtes de l'Observatoire de l'UBO