Master Gestion de l'EnvironnementParcours Expertise et gestion de l'environnement littoral

Présentation

Présentation

EGEL (« Expertise et Gestion de l’Environnement Littoral ») est l’une des huit mentions du domaine « Sciences de la mer et du littoral » de l’Institut Universitaire Européen de la Mer (UBO, Brest). Créée en 2000, elle est, historiquement, l’une des premières formations spécialisées sur la gestion de l’environnement littoral et marin en France avec un réseau de plus de 500 alumni formés sur les 20 dernières années.

Reconnu à l’échelle nationale, EGEL vise à préparer les étudiants aux métiers de l’aménagement, de l’ingénierie environnementale et de la recherche dans le domaine de la gestion des espaces littoraux et maritimes. Mention pluridisciplinaire par excellence (géographie, aménagement, biologie, écologie, droit, économie, chimie), elle propose une approche croisée de la connaissance, de la compréhension et de la gestion les enjeux littoraux et marins dans une logique de transition et de soutenabilité des territoires.

Objectifs

Le master EGEL vise à former les futurs acteurs du littoral, capables d’en appréhender globalement les dynamiques et les enjeux de gestion environnementaux et sociétaux : dynamiques d’occupation des territoires en contexte de littoralisation des sociétés et de maritimisation des économies, émergence de nouveaux usages (notamment énergétiques), pressions sur les milieux, changement global, dynamiques géomorphologiques, vulnérabilité des territoires littoraux, risques côtiers, développement des énergies marines renouvelables, conflits d’usage, enjeux de gouvernance dans des contextes législatifs et réglementaires évolutifs, enjeux de conservation, gestion durable des ressources, soutenabilité des territoires littoraux et marins.

L’objectif professionnel du master EGEL est de former des cadres capables d’appréhender ces problématiques de gestion, d’apporter des réponses adaptées aux problèmes posés et de s’intégrer dans la vie professionnelle.

L’objectif scientifique est de former de jeunes scientifiques capables d’initier des investigations transversales et pluridisciplinaires, à l’interface homme/nature. Il s’agit de contribuer au développement des connaissances et à l’émergence d’une expertise innovante sur le fonctionnement et l’évolution des socio-écosystèmes littoraux et marins.

A noter que les objectifs professionnels et scientifiques de la formation ne sont pas dissociés, mais fonctionnent en étroite synergie. Chaque année, plusieurs étudiants de M1 et de M2 réalisent leur stage au sein des laboratoires de recherche. Ils participent aux programmes de recherche, bénéficient des moyens des laboratoires et de l’encadrement des chercheurs. Inversement, les programmes de recherche et les sollicitations des partenaires socio-économiques alimentent les projets de la formation (ateliers, tables rondes, projets mutualisés avec les autres mentions SML, etc.).

L'évaluation des enseignements se fait essentiellement sur contrôle continu.

Compétences acquises

La formation s'inscrit dans le cadre de la certification professionnelle nationale et bénéficie à ce titre d’une fiche RNCP de référence (Fiche RNCP n°34092), accessible à l'adresse suivante : https://www.francecompetences.fr/recherche/rncp/34092/#ancre3

Dans le cadre spécifique de la formation EGEL, on peut regrouper les compétences acquises à la sortie du master EGEL en 4 catégories :

1) Connaissance scientifique des systèmes littoraux

  • Nature, processus et enjeux de gestion
  • Sources de données décrivant le littoral, réseaux de suivis existants et responsabilités institutionnelles sur le littoral
  • Méthodes d’investigation susceptibles d’être mises en œuvre pour l’étude et la connaissance d’un espace littoral
  • Principes et cadres d'aménagement, de gestion et de protection du littoral

2) Méthodes d'expertise des systèmes littoraux

  • Réalisation d’un diagnostic de territoire orienté vers l’évaluation de ses enjeux environnementaux, d’aménagement et d’usages
  • Maîtrise du dispositif réglementaire, du contexte institutionnel et des outils de gestion et de planification applicables à l’environnement littoral
  • Gestion de projet : planifier, budgéter, piloter un projet

2) Médiation, Animation scientifique

  • Appréhender les publics et diagnostic des besoins
  • Communiquer, créer et utiliser les outils de la médiation et de l'animation
  • Mise en place d'ateliers, de tables rondes, de consultations publiques
  • Conception de présentations pédagogiques, de conférences, de dépliants
  • Connaissance des principes et des méthodes de gouvernance et de médiation applicables dans le cadre stratégique de la gestion intégrée du littoral

3) Compétences méthodologiques transversales

  • Recherche et exploitation de la documentation scientifique, institutionnelle et opérationnelle, et des textes réglementaires
  • Cartographie et analyse spatiale d’un territoire par les méthodes de la géomatique (télédétection, SIG)
  • Enquêtes et traitement de données en sciences humaines
  • Mesures et levés in situ : topographie, qualité de l’eau, inventaire d’habitats

Public cible

Nos étudiants sont recrutés à partir d’un niveau BAC +3 sans limites disciplinaires et proviennent d’horizons très diversifiés pour une meilleure adaptabilité au marché de l’emploi : environ un tiers de géographes-aménageurs, un tiers de biologiste-écologues, un tiers de profils plus variés (sociologues, anthropologues, océanographes, sciences politiques, tourisme, sciences de la terre, cursus d’ingénieurs, etc.).

Admission inscription

Conditions d'accès

Bac+3 en Master 1, Bac+4 en Master 2 ou sur validation des acquis de l’expérience (VAE).

Candidature

  • En Master 1 : recrutement sur dossier de candidature
  • En Master 2 : recrutement sur dossier de candidature

Candidature

Programme

M1

Semestre 7

Diagnostic géographique de territoire5 crédits36h
Océans et Environnement global4 crédits33h
Politiques d'aménagement et gouvernance du littoral4 crédits30h
Dynamiques géomorphologiques et adaptation des territoires littoraux - 14 crédits36h
Fonctionnement des écosystèmes côtiers littoraux et réponses aux apports anthropiques4 crédits30h
Techniques d'enquêtes & statistiques SHS3 crédits24h
Médiation scientifique et communication3 crédits30h
Langue2 crédits24h

Semestre 8

Projet Intersemestre Mutualisé3 crédits24h
Biologie et Ecologie des systèmes marins côtiers4 crédits48h
Connaissance et gestion des littoraux tropicaux4 crédits24h
Pêche et Aquaculture4 crédits36h
Droit et économie de la mer et de l'environnement littoral4 crédits36h
Diagnostics environnementaux3 crédits25h
Nautisme et environnement : regards croisés3 crédits24h
Géomatique littorale 1 - SIG4 crédits36h
Langue2 crédits24h

M2

Semestre 9

Science-Société ISblue COP2 crédits20h
Ports de commerce et enjeux de la maritimisation4 crédits24h
Energies marines renouvelables et gouvernance de la mer4 crédits24h
Conservation et gestion de l'environnement marin et littoral5 crédits36h
Dynamiques géomorphologiques et adaptation des territoires littoraux - 25 crédits36h
Géomatique littorale 2 - SIG modélisation5 crédits48h
Accompagnement projets d'étudiants2 crédits25h

Semestre 10

Ingénieurie de projet2 crédits12h
Ateliers consacrés à la gestion de la zone côtière5 crédits24h
Rencontres professionnelles et institutionnelles4 crédits14h
Gestion des aires marines protégées4 crédits36h
Voyage d'étude2 crédits30h
Stage en entreprise ou en laboratoire16 crédits

Et après ?

Poursuites d'études

Certains étudiants d’EGEL choisissent de poursuivre leurs études à l’issue du master, notamment en doctorat. Ces derniers s’inscrivent alors à l’École Doctorale des Sciences de la Mer et du Littoral (EDSML) et sont accueillis dans les laboratoires de l’IUEM-UBO-CNRS (ex : LETG, LEMAR, AMURE, LGO).

Insertion professionnelle

Le diplômé de ce master peut exercer dans les organismes de la fonction publique territoriale (commune, département, région), les services de l’État, les bureaux d’étude et autres entreprises privées, les comités professionnels (ex : comité des pêches), les associations/ONG, les organismes de recherche.

Les métiers visés à partir de la formation sont en relation avec l’aménagement et la gestion de l’environnement au sens large :

  • Protection et gestion du patrimoine littoral et marin
  • Mise en valeur du patrimoine littoral et marin
  • Pêche, aquaculture
  • Étude, gestion, restauration faune/flore/habitats
  • Gestion des aires naturelles protégées (AMP, réserves, parcs, etc.)
  • Cartographie, géomatique, SIG, bdd
  • Médiation, sensibilisation, animation scientifique
  • Risques naturels (étude, prévention)
  • Gestion, aménagement du littoral (expertise, planification, etc.)
  • Animation, coordination politiques publiques mer et littoral
  • Étude, gestion, surveillance de l'eau et des pollutions marines
  • Énergie (notamment durables)
  • Tourisme et loisirs sportifs
  • Océanographie, bathymétrie
  • Agriculture
  • Gestion des ressources
  • Pollutions, déchets (gestion, étude)
  • Communication, médiation et animation autour de l’environnement côtier
  • Patrimoine maritime
  • Aménagement portuaire
  • Défense, armée
  • Transport
  • Enseignement supérieur et Recherche en géographie du littoral (après un doctorat)

Le diplômé peut exercer les emplois suivants (liste non exhaustive) :

  • Chargé.e de mission, coordinateur/trice
  • Ingénieur.e d'études, chef.fe de projets
  • Directeur.rice, responsable, chef de service
  • Chef.fe d'entreprise, auto-entrepreneur
  • Animateur/animatrice nature (protection du patrimoine naturel)
  • Agent technique
  • Consultant
  • Chercheur et enseignant-chercheur (après un doctorat)

Voir les enquêtes de l'Observatoire de l'UBO

Les + de la formation

Brest, the place to be !

EGEL bénéficie d’un contexte scientifique et de formation très favorable et d’une dynamique d’excellence développée à Brest dans le domaine de la mer et du littoral (ex : École Universitaire de Recherche ISblue « Interdisciplinary graduate School for the Blue Planet », Campus mondial de la mer, Pôle mer, Ecole Doctorale des Sciences de la Mer et du littoral, Direction Europe International-UBO, réseau SEA-UE, Zone-atelier du CNRS, etc.).

La formation s’appuie sur un tissu socio-professionnel riche (ex : une soixante d’intervenants extérieurs) qui offre aux étudiants de nombreuses opportunités (ex : une grande diversité de stages est proposée aux étudiants chaque année à travers toute la France).

Un taux de satisfaction de 92,3 % et un taux d’activité professionnelle de 91,5 % (source : Enquête des 20 ans du master EGEL portant sur le devenir des anciens diplômés, résultats basés sur 228 réponses, 2020)

Un cadre géographique exceptionnel à l'entrée de la Rade de Brest (vue mer imprenable !), dans une région à forte vocation maritime et à proximité des plus grands centres de recherche (Ifremer, IPEV, IRD..).

Environnement pédagogique

EGEL fait partie du domaine « Sciences de la Mer et du Littoral » regroupant 8 mentions sur un même site (IUEM-UBO), une offre de formation unique en France et dans l’un des plus importants centres de recherche en Europe. L’IUEM compte en effet 500 scientifiques, techniciens et administratifs, 270 étudiants de master et 200 doctorants.

L’équipe se compose d’une quarantaine d’enseignants-chercheurs de l’UBO ou d’autres universités, de chercheurs et d’ingénieurs CNRS, IRD, IFREMER, aux profils variés et complémentaires. En particulier, EGEL s’appuie sur les compétences de trois laboratoires de recherche du CNRS impliquant six champs disciplinaires distincts : le LETG UMR 6554 (géographie du littoral et de la mer. https://letg.cnrs.fr/), le LEMAR UMR 6539 (biologie, chimie et écologie marine https://www-iuem.univ-brest.fr/lemar/) et AMURE UMR 6308 (droit et économie de la mer et du littoral https://www.umr-amure.fr/).

La dimension professionnalisante de la formation est également importante. D’une part, les intervenants professionnels, locaux et nationaux (une soixantaine environ), jouent un rôle majeur en intervenant régulièrement dans la formation, en M1, mais surtout en M2 (ex : représentants de collectivité, réseaux d’aires protégées, industriels, divers chargés de mission ou ingénieurs). D’autre part, cette dimension professionnalisante est permise grâce à l’accent mis sur la pédagogie active et la conduite de projet (sorties de terrain à terre ou en mer, travaux de groupe, « cours transplantés » à la rencontre des acteurs territoriaux, ateliers professionnels, organisation de tables rondes).

Aide à la réussite

Un effectif réduit en M1 et en M2 (20-25 étudiants selon les années) permettant une grande diversité de modes d'enseignement pour une plus grande professionnalisation : sorties sur le terrain en effectif réduit, travaux pratiques, projets tutorés avec restitution orale et/ou écrite, étude de cas, enseignements participatifs, cours « transplanté » hors de l’université, etc.

Des enseignements visant à renforcer les liens avec la sphère socio-économique (ex : ateliers tutorés, tables rondes, etc.).

Un enseignement spécifiquement dédié au projet professionnel de l’étudiant (entretien personnalité avec l’équipe enseignante : CV + oral).

Vie étudiante

Un fort esprit de promotion et qui se développe dès le week-end d’intégration (WEI) et qui se poursuit grâce aux nombreux travaux de groupe.

Une association des étudiants d’EGEL dynamique : PATEL. N’hésitez pas à contacter les membres de l’association si vous désirez des témoignages concrets.

Mobilité internationale

La formation propose une co-diplomation avec le département de géographie de l’UQAR.

Des appuis financiers pour le soutien à la mobilité internationale des étudiants notamment dans le cadre des stages (ex : Ecole Universitaire de Recherche « ISBlue », Direction Europe International de l’UBO).